Enregistré S' enregistrer - Pass perdu?
 
371871  
7963  
 
Profils
Raptor60d


| 18 ans | Saint-Sauveur (60) | France |

Description :
Bonjour a tous et bienvenue sur mon blog Bonne visite ;)

Écrire un message
Ajouter à mes amis
Le Hall
Pseudo
25/02/21 13:19
Votre message
Pseudo
25/02/21 07:53
Votre message
Pseudo
23/02/21 05:24
Votre message
Pseudo
23/02/21 04:41
Votre message
Pseudo
22/02/21 15:14
Votre message
Pseudo
22/02/21 14:12
Votre message
Pseudo
22/02/21 09:05
Votre message
Pseudo
21/02/21 21:08
Votre message
Pseudo
20/02/21 14:11
Votre message
Pseudo
20/02/21 13:15
Votre message
Pseudo
20/02/21 11:03
Votre message
Pseudo
20/02/21 10:16
Votre message
ozudzjl
14/06/20 03:51
o6BWb
dvvejbpxcq
13/06/20 22:01
W9qsKE
wynqkyuj
11/05/20 01:35
SWvBty
bclkfery
10/05/20 21:04
RHrdIV
akvfkqay
10/03/20 10:54
3PfCP
wqxpijw
10/03/20 01:42
FihtL
tfuurlvd
01/02/20 10:43
tNaQ7
hzkddqd
31/01/20 06:44
ycVZEW

Mp3 Player
Ouvrir Le Lecteur
Stats
pages vues depuis le
10/08/2008 : 467857

 · Membres : 7963
 · News : 20
 · Downloads : 78
 · Liens : 31

Video Player

Le Lecteur Fonctionne Avec Mozilla Fire Fox, Téléchargé le logiciel ici
Porto peut y croire Commentaires (5)
Par Raptor60d le mardi 07 avril 2009

Cristian Rodriguez et Porto auront posé bien des problèmes à Manchester dans son antre d'Old Trafford (DPPI)

Auteur d’une prestation de haut niveau à Old Trafford, Porto a décroché un nul intéressant face à Manchester United (2-2). Le club portugais se retrouve en bonne posture avant le match retour.
par Flavien Chailleux, le 07-04-2009


Compte Rendu du match

Irrésistible depuis le début de saison, Manchester United a connu un coup d’arrêt remarqué après deux défaites contre Liverpool (1-4) et Fulham (2-0). Une série que les Red Devils ont interrompu contre Aston Villa (3-2), non sans mal. Et ce, 48 heures seulement avant de poursuivre la défense de son titre européen face au FC Porto, son bourreau en demi-finales lors de l’édition 2004. Le leader de la Superliga comptait bien profiter des doutes mancuniens du moment pour ramener un résultat positif d’Old Trafford avant la manche retour à Porto.

Impressionnant Porto
Après avoir vu sa formation concéder huit buts lors des trois derniers matches, Ferguson proposait un dispositif prudent avec trois milieux relayeurs chargés de faire le lien entre la défense et le trio Park-Ronaldo-Rooney. En face, Porto ne venait pas à Old Trafford avec le frein à main comme le démontrait Lisandro Lopez dont la frappe puissante de 25 mètres obligeait Van der Sar à une première parade (3e). Il n’en fallait pas davantage pour faire douter MU. Un mauvais dégagement d’Evans profitait à Cristian Rodriguez qui ouvrait la marque d’une frappe enroulée du gauche (0-1, 4e). Les hommes de Jesualdo Ferreira régnaient en maîtres durant le premier quart d’heure grâce à un engagement dans les duels et à un pressing incessant sur le porteur de balle qui faisaient déjouer les hôtes d’Old Trafford. Ces derniers parvenaient toutefois à solliciter Helton, par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo dont la tête croisée - en réception d’un centre de O’Shea - obligeait le portier brésilien à s’étendre de tout son long pour repousser en corner (14e). Finalement, Manchester allait se retrouver relancé contre toute attente en raison d’une bévue de Bruno Alves, ne voyant pas Rooney dans son dos au moment d’adresser une passe vers son portier. L’international anglais ne manquait pas l’offrande et égalisait (1-1, 15e). Porto n’en était pas pour autant déstabilisé : Rodriguez (18e), Meireles (28e) et Hulk (30e) maintenaient la menace sur les cages de Van der Sar.

Manchester craque sur la fin
Après un festival de passes manqués avant le repos, Manchester s’attelait à régler la mire en seconde période. Une précision retrouvée qui permettait aux Red Devils d’entrer enfin dans ce quart de finale. Pour autant, la domination des locaux n’était que territoriale car, une fois les vingt derniers mètres portugais atteints, Cissokho et consorts dominaient le jeu aérien et multipliaient les interceptions. Toutefois, sur des frappes hors surface, Park (51e) et Rooney (59e) incitaient Helton à faire preuve de vigilance. Tout comme Vidic, auteur d’un coup de tête puissant sur corner (61e). De son côté, le FC Porto relâchait son étreinte sur la défense mancunienne et semblait se concentrer principalement sur la défense de ce score, favorable pour eux en raison de la règle du but à l’extérieur. Même si Lisandro Lopez venait rappeler à Old Trafford le danger des contres de Porto en obligeant Van der Sar à plonger pour sauver les siens (68e). Dès lors, les effets du match disputé contre Aston Villa 48 heures plus tôt se faisaient ressentir dans les jambes anglaises. Mais, entré en fin de match, Tevez était plus frais que ses équipiers. L’Argentin avait la lucidité de se faufiler au point de penalty pour reprendre victorieusement une déviation de Rooney (2-1, 85e). Coaching gagnant pour Ferguson. Mais dans un duel d’entraîneurs, Ferreira remettait les compteurs à zéro. Car Mariano Gonzalez, l’un des deux joueurs de Porto entrés à dix minutes du terme, se retrouvait seul au second poteau – suite à un centre détourné de Lucho - pour s’en aller crucifier Van der Sar (89e, 2-2). Un but qui illustre mieux la séduisante prestation du FC Porto sur les terres de Manchester. Et qui le place en ballotage favorable avant le match retour au Stade du Dragon. Le tenant du titre est en grand danger.
Ce Sera Manchester United Commentaires (0)
Par Raptor60d le vendredi 20 mars 2009
Bonjour a tous, voila le tirage au sort des quart de finale de la Ligue Des Champion's vient d'être publié, Le FC Porto affrontera le géant Manchester United a Old Trafford le match aller.



Le qualifié jouera le vainqueur de Villarreal - Arsenal



Porto trop fort pour l'Atlético Commentaires (1)
Par Raptor60d le jeudi 12 mars 2009
Le Club Atlético de Madrid a payé ce soir ses manquements défensifs du match aller : le FC Porto se qualifie pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League pour la première fois depuis son sacre européen de 2003/04.

Domination de Porto
Au final, le doublé de Lisandro lors du match nul 2-2 au Vicente Calderón il y a quinze jours aura suffi à faire la différence, mais l'addition aura pu être beaucoup plus lourde. Les Portugais ont dominé dès le coup d'envoi, à l'image de Bruno Alves qui touchait les montants en début de rencontre... et il n'allait pas être le seul. Volontaires, les visiteurs espagnols n'ont jamais semblé en mesure de prendre le contrôle du match, et ils pouvaient s'estimer heureux de terminer la rencontre sur ce score nul et vierge, qu'ils devaient autant aux exploits de leur gardien Leo Franco qu'à la maladresse de Porto devant leur but.

Offensifs
Jesualdo Ferreira, l'entraîneur de Porto, estimait avant la rencontre que la meilleure défense serait l'attaque, et c'est précisément ce que réalisaient ses joueurs à l'Estádio do Dragão : dès la deuxième minute, Rolando manquait de peu le cadre de la tête, sur un coup franc de Lucho. Avertissement sans frais. Lisandro se montrait menaçant sur une superbe diagonale de Hulk, avec un tir dévié, avant qu'un tir lointain de Raul Meireles ne rebondisse sur un défenseur madrilène pour atterrir dans les bras d'un Franco bien heureux.

Domination
Les Rojiblancos devaient marquer au moins une fois pour espérer se qualifier, mais ils avaient du mal à sortir de leur propre moitié de terrain, et subissaient régulièrement les assauts portugais, comme ce coup franc d'Alves qui léchait la transversale. L'Atlético sortait ensuite de sa torpeur au quart d'heure de jeu, avec un premier tir cadré déclenché par Luis Perea mais bloqué intelligemment par Helton qui s'était couché.

L'Atlético se reprend
Les visiteurs s'échauffaient juste, avant d'enchaîner par une reprise de volée surpuissante de Fernando, tout proche d'ouvrir le score pour les hommes d'Abel Resino. Sergio Agüero se distinguait quant à lui sur une contre-attaque, et après avoir passé l'arrière droit Cristian Săpunaru, il adressait un centre qui échappait à Maxi Rodríguez. L'Atlético affichait par la suite ses ambitions et débutait la seconde période sur les chapeaux de roue, avec notamment l'entrée en jeu de Diego Forlán à la 54e minute.

Tempo allegro
C'est pourtant Porto qui restait le plus dangereux. Franco laissait échapper un tir de Lisandro alors que Lucho traînait dans les parages, et il fallait un sauvetage désespéré de Tomáš Ujfaluši pour arrêter Hulk. L'Atlético n'avait pas le choix : l'heure était venue de jeter la prudence aux orties. Cela allait ouvrir la porte à une pression accrue de Porto, d'abord par Rolando, dont la tête puissante était repoussée par Franco, puis par Hulk qui touchait la transversale avant d'offrir à Lisandro un service en or qui était intercepté par le portier de l'Atlético. Lisandro n'est pas parvenu à battre Franco ce soir, même lorsqu'il l'a dribblé en fin de match pour voir son tir s'écraser contre le poteau. Mais au final, tout cela importait peu : la qualification était au bout.

©uefa.com 1998-2009. Tous droits réservés.



Helton & Rolando (FC Porto)

 Page : [1] 2 3 ... 5 6 7 >


 
 
Thème créé par ClassikD - Powered By Nuked Klan